La 14e Lame (14 blades, Jin yi wei), 2010

Alors, ya un héro, il est fort, et seul contre tous, les méchants, les corrompus du système. Mais le peuple et les bandits d’honneur sont avec lui (avec un air de pirate des Caraïbes le bandit). Ça se passe un peu partout en Chine et finit dans l’ouest chinois qui vaut bien l’ouest américain. Bref, c’est une sorte de western sentimental, même la musique fait penser à celle des westerns spaguetti. Il y a aussi deux personnages féminins qui comme souvent dans les films chinois sont soit des nunuches, soit des sorcières. Le sorcières est super balaise et ça met du peps dans le film car l’histoire d’amour, vouée d’avance à la tragédie entre le héro et la nunuche, a un air de déjà vu. Parlons combats : pas trop mal, genre tourbillonnants presque crédibles avec des sabres qui doivent plus à l’heroic fantasy qu’à l’histoire vraie de vraie. Le plus intéressant est le combat final entre le héro et la sorcière qu’on attend depuis le début. Il est intéressant par la détermination des personnages à s’entre-tuer qui tranche un peu avec le reste du film qui est plus convenu. Le regard de tueuse de la sorcière est inquiétant et l’impression de sans-merci de l’engagement est parfaitement bien rendu.

Le film est agréable à regarder, les paysages de l’ouest chinois font rêver mais il y a une utilisation trop visible d’images de synthèse à plusieurs reprises.

Le film en français sur Youtube (moi je l’ai regardé en vostf) :

2 réflexions sur « La 14e Lame (14 blades, Jin yi wei), 2010 »

  1. Ouais, moi, de mémoire, bof.
    Et encore, tu vois, je m’en souviens même plus, ou a peine.

    Donc, je suis d’accord, agréable, mais sans plus.

    Faut vite que je trouve le temps de regarder les autres !

    Bon juillet !

    • Oui, c’est juste au niveau du divertissement. Côté historique c’est n”importe quoi, avec des arbalètes “panzerfaust”, de la dynamite, des sabres couteaux de cuisine “fashion” XXIe siècle. Bref, un western spaguetti, l’humour en moins, avec en prime un sentimentalisme d’opérette. A part ça ce n’est pas désagréable à regarde, allez, je lui donne la moyenne : 5/10.

Les commentaires sont fermés.